Browsing articles in "Coup de gueule"
5 jan 2012
Les Modeuses Rondes

BAC option Dukan ? Ou chronique d’un désastre annoncé…

Nutritionniste au marketing de génie décrié par la profession (1er auteur français de 2010, 2 millions de livres vendus), jusqu’à l’Organisation Mondiale de la Santé, le docteur Dukan fait de l’obésité, véritable problème de santé, son cheval de bataille. A l’orée de l’élection présidentielle, il interpelle les candidats avec une idée particulière pour initier la notion de savoir manger dès le plus jeune âge, à savoir, l’intégrer dans la notation du bac.

Vous n’avez pas pu passer à côté du phénomène Dukan, cette méthode de régime hyper protéinée aux résultats miracles garantis vantés par des best-sellers affichés partout. Apôtre de la minceur, défenseur du corps parfait et grossophobe reconnu, non content d’avoir délesté près de 4 millions de français de leurs kilos superflus, et d’afficher dans nos rayons des rangées entières de produits estampillés à sa marque, Pierre Dukan interpelle aujourd’hui la classe politique dans un ouvrage intitulé « Lettre ouverte au futur président de la République ». On y trouve ça et là des idées pour juguler le problème de poids des Français, avec l’objectif d’influer sur les maladies cardio-vasculaires, et par ce biais renflouer les caisses de l’Etat, et en partie de la Sécurité Sociale.

Le Docteur Dukan y détaille une série de mesures intéressantes, notamment concernant l’industrie agro-alimentaire et une législation encadrant l’utilisation des sucres et des graisses dans les aliments.

Oui, mais…

Une mesure se détache des autres et agite le net depuis la parution des extraits du livre : En effet, Pierre Dukan propose l’instauration du poids d’équilibre avec une notation constante durant les trois années de lycée. En pratique, les élèves ayant un indice de masse corporel compris entre 18 et 25 se verront gratifier de points supplémentaires comptant dans la note finale pour le bac. Il souhaite également apporter des cours d’initiation à la nutrition, des cours de cuisine et de sport pour contrer la sédentarité.

L’autre controverse vient du fait que la notation se fait sur la base de l’indice de masse corporelle. Cet indice ne fait pas entrer en ligne de compte les spécificités de chaque individu : le rapport masse musculaire/masse graisseuse/masse osseuse. Un rapport a d’ailleurs mis en évidence l’imprécision de cette mesure : Elle est utilisable chez des personnes ayant terminé leur croissance, soit entre 18 et 65 ans.

Mince alors !

Ce qui surprend dans cette proposition, c’est qu’un médecin nutritionniste de cette renommée semble oublier que les origines de l’obésité sont multifactorielles ! Les études récentes montrent que la génétique et/ou l’hérédité y joue un rôle important, sans compter les traitements lourds et autres. Au delà de la stigmatisation des élèves en surpoids, c’est associer de facto un physique à la malbouffe, alors que des personnes  corpulentes n’ont pas forcément de problèmes de santé !

A l’âge ou la différence fait mal et est vite synonyme d’exclusion, c’est une mesure plus que discriminatoire qui vient se glisser dans cette lettre ouverte. A l’heure où le rapport à la nourriture se construit pour les adolescents, n’est ce pas la porte ouverte à l’installation de troubles du comportement alimentaire, avec au final, les conséquences inverses de l’effet désiré ?

La où Dr Dukan ne voit qu’une carotte à tendre à des élèves en surpoids, certaines associations s’inquiètent de cette dérive de l’idée de poids correct. Dukan va t’il créer sans le vouloir le régime à base de diurétique, coupe faim et laxatif pour gagner quelques points au bac ? C’est un peu extrême comme idée, mais c’est la porte ouverte à ce genre de tendances dans ce contexte de stress qui modifie un comportement alimentaire.

Dans une société de surconsommation où les troubles alimentaires des adolescents sont en pleine expansion, c’est une proposition inquiétante et surtout dangereuse que nous découvrons, car elle met en lumière un sentiment de maitrise qui n’existe pas toujours dans la course à ce fameux poids d’équilibre.

 

 Illustration : www.oliviaaparis.com

 

Heureusement…

La réponse du Ministère de l’éducation Nationale à été plutôt cinglante : « le ministère n’a pas attendu M. Dukan pour mettre en œuvre un plan santé – bien-être et sport à l’école. Les problèmes de santé des adolescents sont suffisamment graves et préoccupants pour ne pas être pris à la légère. Le bac non plus. C’est un examen des savoirs et des connaissances, pas un examen de santé ! »

La question de l’alimentation des adolescents restera donc associée à une notion de gourmandise et de plaisir, meilleur moyen de ne pas créer de frustration, et donc de ne pas tendre des ces fameux troubles alimentaires.

Au final, la question se pose de savoir si cette idée n’est pas une façon de créer le buzz sur la toile et dans les médias pour citer sa marque et faire sa promotion incognito ! Car entre la ligne de produits Dr Dukan, les ouvrages multiples et la période charnière après les fêtes, soyons certaines que cette sortie n’est pas anodine…

Au plaisir, cher Docteur !

Partager...

Curve-300x250

www.ullapopken.fr

Evenement 1 - 250x250